Centre de contrôle technique

centre de controle technique

Le contrôle technique d’un véhicule doit être réalisé dans un centre de contrôle technique agréé. Seul ce type de structures – il en existe plus de 6 000 en France- est habilité à réaliser l’examen mécanique obligatoire.

Centre de contrôle technique

Pour être valable, le contrôle technique d’un véhicule doit être effectué dans un centre de contrôle technique agréé. Il existe deux types de structures qui possèdent l’agrément :

  • Les centres indépendants de contrôle technique
  • Les centres de contrôle technique regroupés en réseau, que l’on appelle aussi les franchises
    Ils rassemblent au moins 30 centres de contrôle technique dans 20 régions différentes.

Certains centres de contrôle non-rattachés à un réseau forment des groupements ou coopératives pour bénéficier de certaines prestations avantageuses (par exemple : AutoSécuritas).

En France, pour les véhicules légers, il existe une multitude de centres de contrôle technique indépendants, mais seulement 5 réseaux agréés par l’Organisme Technique Central (OTC) :

  • Auto Sécurité France,
  • Secta / Autosur,
  • Vivauto / Autovision,
  • Dekra Automobile SA / Norisko Auto / Autocontrol (Veritas),
  • Securitest SA.

Les agréments des centres de contrôle technique s’obtiennent auprès des préfectures des départements où les structures sont implantées. Les structures doivent faire parvenir un dossier complet à l’administration, qui prouve que l’entreprise est non seulement équipée matériellement et informatiquement pour pratiquer ce type d’activité, mais aussi que son personnel (les contrôleurs) est formé pour réaliser les examens mécaniques.

Contrairement au centre de contrôle technique indépendant, le réseau obtient un agrément pour une durée limitée de 10 années renouvelables.

En savoir plus : lire l'article 'prix contrôle technique'.  

Garage contrôle technique

Il existe aujourd’hui peu de garages qui peuvent également exercer l’activité de centre de contrôle technique agréé. Ils possèdent un agrément particulier et sont ce que l’on appelle des « centres auxiliaires ». Majoritaires il y a une vingtaine d’années, ils disparaissent progressivement et ne devraient plus exister d’ici à 2017, car la préfecture ne renouvelle plus leur agrément. Le garage de contrôle technique ne sera bientôt plus qu’un mythe !
Les centres de contrôle technique agréés qui sont rattachés à un réseau ne sont pas autorisés à exercer une autre activité que le contrôle technique. Leurs locaux ne doit accueillir aucun commerce ou atelier de réparation automobile, ni communiquer avec des structures de ce type. Ils doivent par ailleurs afficher de manière très visible leur numéro d’agrément ainsi que leurs tarifs.

Lorsqu’un garagiste ou un concessionnaire vous propose de réaliser le contrôle technique de votre voiture, en réalité, il amène votre véhicule dans un centre agréé avec lequel il est en partenariat.

En savoir plus : lire l'article 'points de contrôle technique'.  

Questions les plus fréquentes

Vos commentaires