Contrôle technique pollution

controle anti pollution

Le point de contrôle anti-pollution : dernière vérification effectuée pendant le CT.

Le contrôle technique anti-pollution ou visite complémentaire : effectué tous les 2 ans pour les véhicules utilitaires légers (+ de 4 ans) c'est-à-dire 1 an max. après le CT.

Le prix de la visite complémentaire varie entre 25 et 35 euros.

Comment se déroule le contrôle technique ‘pollution’ ?

Quels véhicules ?

Tous les véhicules soumis au contrôle technique obligatoire (sauf les voitures électriques, les voitures essence antérieures à 1972 et les voitures diesel antérieures à 1980).

Qu’est-ce que c’est ?

La dernière des 10 fonctions contrôlées pendant le contrôle technique concerne la pollution. Il contrôle le taux d’émission de polluants atmosphériques libérés par le véhicule.

A noter : le niveau sonore du moteur est mesuré mais n’entraîne pas de contre-visite même s’il est jugé excessif).

Pourquoi s’en préoccuper ?

Le critère de pollution à un impact déterminant sur la validation du contrôle technique utilitaire (VUL) et sur celui des véhicules particuliers, puisqu’il est l’un des points de contrôle soumis à contre-visite.

Quelles sont les normes antipollution ?

Les normes antipollution du contrôle technique ont été fixées en fonction de la catégorie d’énergie du véhicule. Il faut distinguer les voitures essence des voitures diesel :

Le contrôle technique - pollution - voitures essence >> contrôle le pourcentage limite des émissions de monoxyde de carbone :

  • 4,5 % pour les véhicules datant de 1972 (date des 1ères normes antipollution) à septembre 1986.
  • 3,5 % pour les véhicules datant d’octobre 1986 à 1993 (1995 sans pot catalytique).
  • 0,5 % au ralenti et 0,3 % à 2.500 tours/minute pour les véhicules (sans équipement de dépollution) datant 1996 à juillet 2002 et (avec équipement de dépollution) datant de 1994 et 1995.
  • 0,3 % au ralenti et 0,2 % à 2.500 tours/minute pour les véhicules datant d’après 2002.

Le contrôle technique - pollution - diesel >> contrôle la limite de l’opacité des fumées  (gaz) d’échappement :

  • 3 m-1 pour les véhicules à moteur turbo.
  • 2,5 m-1 pour les véhicules sans turbo (datant de mi-2008).
  • 1,5 m-1 pour les véhicules sans turbo (après mi-2008).

! Les mesures déterminent l’obligation (ou pas) de passer une contre-visite.

Ces problèmes de pollution sont généralement dus à un encrassement du réservoir, des injecteurs ou encore à de mauvaises bougies. Ce sont souvent les véhicules qui roulent le moins qui sont victimes de ces problèmes de pollution ou alors les véhicules avec un kilométrage important.

Comment réussir le contrôle technique antipollution ?

Si vous avez des doutes sur la bonne santé de votre véhicule concernant la pollution, certaines astuces diminuent le risque de renvoi. Environ 1 mois avant de passer le contrôle technique pollution, vous pouvez ajouter des additifs au carburant afin de décrasser le moteur. Le véhicule doit alors rouler pendant de nombreux kilomètres.

Si les mauvaises odeurs et les fumées opaques persistent, il est généralement recommandé de changer les bougies du véhicule ainsi que le filtre à air.

Un entretien régulier du véhicule, l’utilisation d’une huile de qualité, une conduite souple préviennent l’automobile de potentiels problèmes de pollution.

Comment se déroule le contrôle pollution des véhicules utilitaires ?

Le contrôle technique pollution des véhicules utilitaires légers est renforcé par une visite complémentaire annuelle anti-pollution.

Quels sont les véhicules concernés par la visite complémentaire ?

  • Les véhicules utilitaires de plus de 4 ans.
  • Les véhiculent ne dépassant pas 3,5 tonnes de Poids Total Autorisé en Charge (P.T.A.C.).
  • Les véhicules présentant une mention autre que « VP » (Véhicule Particulier) dans la rubrique « genre » de la carte grise.

Quel est le délai pour passer la visite complémentaire ‘pollution’ ?

La visite complémentaire pollution s’effectue environ 11 à 12 mois après le dernier contrôle technique pollution. Les véhicules utilitaires légers sont ainsi examinés chaque année sur ce critère environnemental (la date de la prochaine visite complémentaire apparait sur le procès verbal du contrôle technique et sur la vignette).

Quel est le prix du contrôle anti-pollution ?

Le prix du contrôle anti-pollution varie d’un centre et d’un véhicule à l’autre :

  • Le tarif du contrôle anti-pollution des véhicules légers essence, ainsi que celui des véhicules utilitaires, oscille de 25 à 30 euros.
  • Le prix de l’examen des voitures diesel varie entre 30 et 35 euros.

Le contrôle anti-pollution est à réaliser dans un centre de contrôle technique agréé et disposant du matériel nécessaire à l’examen.

Quel est la sanction en l'absence de visite complémentaire ?

  • Contravention de 4ème classe
  • Amende ‘contrôle anti-pollution’ : 135€
  • Possibilité de confiscation du véhicule
  • Aucun retrait de points de permis.

Vos commentaires