Identification contrôle technique

identification controle technique

Le contrôle technique peut être reporté si les installations du centre sont défectueuses.

Les plaques d’immatriculation doivent être identiques (AV et AR).

Quels sont les points ‘identification’ soumis à contre-visite ?

Détérioration des plaques, fixations, non concordance des documents, non-conformité ou absence d’un des éléments sont autant de défauts concernant les points de contrôle suivants :

 La plaque d’immatriculation :

  • Le numéro d’immatriculation doit pouvoir se lire correctement.
  • Le positionnement n’est pas contrôlé.
  • La couleur des plaques avant et arrière n’est pas la même.

 La plaque ‘constructeur’.

 La frappe à froid sur le châssis (certains véhicules de collection ne sont pas concernés par ce défaut).

④ L’énergie ‘moteur’.

En savoir plus : lire l’article ‘Contre visite - contrôle technique’.  

Quels sont les points ‘identification’ non soumis à contre-visite ?

Le nombre de places assises.

 La plaque de tare (elle se trouve à l’avant droit du véhicule et donne les caractéristiques principales du véhicule : largeur / longueur / surface / poids à vide...).

③ Le compteur kilométrique.

④ La carrosserie.

 Le document d’identification.

En savoir plus : lire l’article ‘Les points du contrôle technique’.  

Quels sont les points soumis à un report de visite ?

  • Présentation du véhicule (l’état du véhicule ne permet pas la vérification des points de contrôle)
  • Conditions d’essais (installations de contrôle hors service)

Un report de visite consiste à renvoyer le véhicule parce qu’il ne peut pas être contrôlé en l’état ou parce que le matériel du centre technique est défectueux. La date de validité du contrôle est inchangée et le propriétaire doit présenter à nouveau le véhicule dans les délais légaux autorisés.

Quels sont les défauts d’identification les plus fréquemment soumis à contre-visite ?

  • La détérioration de la plaque d’immatriculation et/ou de sa fixation (cf. 0,88% des défauts soumis à contre visite).
  • La non-concordance de la plaque d’immatriculation avec le(s) document(s) d’identification (cf. 0,32% des défauts soumis à contre visite).
  • L’illisibilité ou contrôle impossible de la frappe à froid sur le châssis (cf. 0,08% des défauts soumis à contre visite).
  • La non-conformité des couleurs ou des types de caractères de la plaque d’immatriculation (cf. 0,05% des défauts soumis à contre visite).

Vos commentaires